Voir l'invisible, montrer l'invisible
 
   
 

Dans le cadre du dispositif national, "Des Clics et des classes", j'ai mené un atelier au collège du Grand Som à Saint-Laurent-du-pont en Isère avec une classe de 4ème avec Catherine Latassa, professeur d'art-plastique. Le thème proposé est "voir l'invisible, montrer l'invisible". Ce genre de grand thème sont de véritables savonnettes si on les aborde frontalement. J'ai préféré le mettre de côté et aborder un sujet que je trouvais important de travailler avec cette classe d'âge : le portrait, l'auto-portrait et le selfie.
J'ai ensuite invité les élèves à travailler sur le masque de son propre visage. Chacun-e a donc dessiné un portrait de lui/elle-même sur une feuille de dessin, et j'ai procédé au portrait.
J'ai été sidéré de l'inventivité et de l'humour qu'on fait preuve les élèves. Une lecture psycologisante est toujours possible, mais regarder ces images tel un délire, de soi-même sur soi-même m'intéresse plus. Finalement l'invisible a surgit, encore fallait-il ne pas le provoquer.

Menu