L'âge de pierre
 
   
 

L’âge de pierre répond au thème de « Porte en porte » proposé par la biennale.
L’œuvre est installée à l’entrée d’une forêt. Un chemin a été ouvert pour emprunter cette porte et se diriger vers le bois proche.
Lorsqu’on franchit la porte, les deux miroirs se faisant face agissent comme un « flash »  car ils sont invisibles à l’approche. Ce flash est un seuil, il marque l’entrée dans un monde à la fois réel et imaginaire. Si le promeneur revient sur ses pas, il va voir une ligne de fuite traverser les murets de pierres (image ci-contre). De même, en ouvrant la petite porte située sur la façade du cube, il verra à l’intérieur un espace s’ouvrir à l’infini.
L’âge de pierre est une reflexion sur le temps : temps géologique, humain, circulaire, instantané, relatif.
Être au milieu de cette œuvre, c’est vivre du temps.

Menu

La vignette [-] en haut à droite permet d'agrandir les images